SORTIR à Castres-Mazamet

Rechercher une sortie :

Concerts / Spectacles - Sortir à Castres-Mazamet

Castres - Lo Bolegason

Soirée Bolegers : La Pietà + Black Mountain Bastards + Oshawa Sharks

Samedi 9 décembre 2017 - 20h30

Concerts / Spectacles

La Pietà*, c’est la mère douloureuse. La femme, la fille, la soeur, la mère, la trainée, la sainte, la folle, la forte, la fragile, la fière, la coup-rageuse, la brisée, la réparée, la cure, la toxique, la douloureuse. Electro-nique, éclectique, électrique, tantôt slameuse, tantôt mélodique, souvent entrainante entraineuse entremetteuse, toujours directe, comme un poing dans la gueule, comme les points sur les i, comme les pointillés qui deviennent horizon. La Pietà n’est pas là pour plaire, mais toujours pour déranger.
En partenariat avec la SMAC Paloma à Nîmes
* statue en marbre de Michel-Ange de la « Vierge Marie douloureuse »
Si vous aimez : La Gale, Mademoiselle K, Odezenne...
http://www.jesuislapieta.com/
http://www.facebook.com/Lapietamusic/

Black Mountain Bastards
Les B.M.B. naissent dans l’été 2014 sur les flancs de la Montagne noire. Dans les mois qui suivent leur rencontre, le projet prend forme, le style se précise, et les 4 membres trouvent leur voie dans un mélange de Hardcore et de Trash engagé. En 2016, c’est la sortie du premier album : « Crisis ». Les concerts s’enchainent et l’inspiration continue d’amener le groupe à composer de nouveaux morceaux à la croisée des styles les plus énergiques.
http://www.facebook.com/BlackMountainBastards/

Oshawa Sharks
Biberonnés au rock US, shootés au punk UK mais aussi sensibles aux ballades des grands songwriters, ces féroces squales se sont nourris de ces influences pour en faire un rock tranchant et mélodique. Après avoir enregistré un EP 4 titres dans les studios du Bolegason, les Oshawa Sharks viendront acérer leurs instruments pour un show qui devrait être très électrique. Attention bolegers, ça mord !
* Oshawa : «croisement des courants
http://www.facebook.com/BlackMountainBastards/

Plus d'infos sur bolegason.org/09-12-2017
» en Sénéca, une langue iroquienne presque disparue